Habillage_leco
Société

Caftan 2017 métisse les cultures

Par Stéphanie JACOB | Edition N°:5005 Le 18/04/2017 | Partager
Les créateurs inspirés par les espoirs de paix
Le 22 avril prochain à Marrakech
caftan_2017_005.jpg

L'événement Caftan, initié par le magazine FDM, Femmes du Maroc, tient sa 21e édition le 22 avril prochain au Palmeraie Resort à Marrakech (Ph. L'Economiste)

Marier les arts ancestraux marocains aux tendances de mode du moment. L’ambition de l’événement Caftan, prévu le 22 avril 2017 au Palmeraie Resort à Marrakech. Comme chaque année, cette soirée, dédiée à la haute couture marocaine et initiée par le magazine FDM, Femmes du Maroc, va voir défiler les dernières créations de stylistes confirmés et de jeunes talents. Le public aussi joue le jeu. Un défilé de robes lamées et hauts talons est toujours au programme parmi les invités.

Cette 21e édition célèbre la paix dans le monde, entre les pays et les peuples, pour mettre en lumière tout ce que le «vivre ensemble» apporte comme joie et harmonie. Une sérénité tant espérée, qui a été le fil rouge des inspirations des créateurs. Les collections de caftans cette année portent différentes couleurs, nationalités, histoires ou contrées. L’événement prônant ainsi les valeurs de respect, de tolérance, de solidarité, mais aussi d’espoir entre tous les humains.  

caftan_2017_1_005.jpg

Dans la catégorie stylistes confirmés, Salima El Boussouni va une nouvelle fois présenter le vêtement resté dans ses lignes traditionnelles, comme les mères et couturières le faisaient avant elle. Même tendance chez Khadija El Houjouji, Meriem Belkhayat ou Meryem Boussikouk, également attendues. Nadia Boutaleb fait aussi partie du voyage avec ses créations faites de matières nobles, fluides et légères, souvent rehaussées de pierres fines et de broderies.

Comme de nombreuses autres, la créatrice est passionnée de mode depuis son plus jeune âge. Beaucoup plus inventif, Kacem Sahl est de la partie cette année. Si la coupe reste «caftan», ses créations osent sortir quelque peu des sentiers battus. Entré dans le métier par la petite porte de la maison de couture Oum Al Ghait Atelier, où il a fait ses débuts, Kacem Sahl asseoit son style avec le temps. Et puis il y a les jeunes talents. Mounia Amouri, Filali Bouchra Ksikes et Hind Lamtiri vont incarner les espoirs de demain.

Caftan est un peu comme un rendez-vous annuel du patrimoine. Si la tradition reste bien chevillée au vêtement, peut-être aurons-nous cette année quelques surprises et prises de risque?

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc