Culture

Rabat vibrera aux rythmes du Fado

Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:5003 Le 14/04/2017 | Partager
Le festival aura lieu du 19 au 21 avril au Théâtre national Mohammed V
Au programme: concerts, projections, conférences et expositions
fado_rabat_003.jpg

Le festival qui a déjà enchanté le public de Madrid, Séville, Buenos Aires, Bogotá, Santiago de Chili, Rio de Janeiro et São Paulo, fera ses débuts au Maroc avec deux grands noms de la scène fadiste: Carminho et Luis Guerreiro accompagnés de Maura et Rodrigo Costa Felix

Le Portugal fera escale à Rabat le temps d’un festival qui investira le Théâtre national Mohammed V du 19 au 21 avril pour le plus grand plaisir des fadistes et même des néophytes. Né en 2011 à Madrid, le Festival du Fado tiendra sa première édition au Maroc, ainsi que dans 7 autres métropoles d’Europe et d’Amérique latine. Cet événement ambitieux qui présente, à la fois, l’histoire et l’actualité du Fado, est devenu une référence dans le calendrier des artistes, instrumentistes et conférenciers portugais.

Pour sa première édition, le festival se tiendra sous le thème «L’Histoire du Fado» afin d’aider le public marocain à comprendre l’origine, l’évolution et les mystères de ce genre musical. Et c’est en musique, point d’orgue du festival, que se racontera cette histoire avec des artistes de grands talents. Seront à l’honneur le 20 avril, Luis Guerreiro, un grand nom du Fado, et ses invités Maura (seulement 17 ans) et Rodrigo Costa Felix, un des chanteurs les plus réputés de sa génération, qui poseront leur voix sur les rythmes mélancoliques de sa guitare.

Le virtuose, un des musiciens les plus convoités du Portugal, a joué sur les plus grandes scènes nationales et internationales sans oublier qu’il a partagé des concerts avec des artistes de renom tels que Mariza, Camané, António Zambujo. Son premier album solo est prévu pour 2018. Le 21 avril ce sera au tour d’une autre pointure de se produire devant les festivaliers marocains.

Elle, c’est Carminho, une voix en or, qui envoûtera sans aucun doute son public autant par sa beauté que pour sa sensibilité. Malgré son jeune âge, la chanteuse, fille de la fadiste Teresa Siqueira, possède une de ses vieilles âmes qui lui donne cette émotion qui ne laisse personne indifférent. Ainsi, durant deux jours, Rabat, ville lumière et capitale marocaine de la culture, comptera un nouveau festival sur son agenda en se mettant aux rythmes du Fado le temps de deux concerts qui promettent d’être mémorables.

Précédera les concerts, une exposition sur l’histoire de ce genre musical avec le label de qualité du Musée du Fado à Lisbonne. Celle-ci est à découvrir le 19 avril à partir de 17h au Théâtre national de Rabat. En parallèle des shows musicaux, la première édition du festival Fado mettra en lumière cette culture également à travers la projection de films portugais et des conférences autour du thème et ce, toujours au même lieu.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc