Economie

Fonds mondial contre le Sida: Ces grands groupes qui suivent Robert Shriver

Par Stéphanie JACOB | Edition N°:4998 Le 07/04/2017 | Partager
robert_shriver_098.jpg

L’américain Robert Sargent Shriver, également appelé Bobby Shriver, est à la fois avocat, journaliste et producteur de cinéma. À l’instar de son père et de ses célèbres oncles, John Fitzgerald, Bobby et Ted Kennedy, il est membre du Parti démocrate. Il a été élu membre du conseil municipal de Santa Monica (Ph. Mokhtari)

A la fois avocat, journaliste et producteur de cinéma, Robert Shriver est également le co-fondateur du Fonds mondial de lutte contre le sida, RED, aux côtés de Bono, le célèbre leader du groupe U2. Entretien avec un homme de conviction, à l’énergie débordante.

- L’Economiste: Comment est né ce fonds baptisé RED?
- Robert Shriver:
Nous avons commencé en 1999 à travailler, Bono et moi, sur le Jubilee mouvement, qui aide les pays les plus pauvres au monde à honorer leur dette. Nous avons ensuite cherché les financements pour former une organisation, qui a vu le jour en 2002, appelée DATA (Debt, AIDS, Trade, Africa), et renommée en 2005 The ONE campaign. Nous avons pu alors solliciter l’aide de George W. Bush pour le volet Sida. Contrairement à ce que tout le monde pensait, il a mis 15 milliards de dollars sur la table.
L’ancien président nous a aussi conseillé d’impliquer le secteur privé. Cet appel aux sociétés privées, nous l’avons appelé RED, puisqu’il s’agit d’une véritable urgence. Tout cela vous montre à quel point nous étions motivés!

- Ont-elles répondu à l’appel?
- Sur les cinquante entretiens organisés, 4 entreprises nous ont suivis immédiatement. Ce qui veut dire, notons le, que 46 nous ont répondu non! Donc, Armani, Gap, Converse et American Express ont été les premiers à s’engager. Un groupe comme Apple par exemple, lorsque nous l’avons sollicité comme les autres, ne croyait pas à cette initiative de lutte contre le Sida en Afrique, mais il a rapidement changé d’avis. Son aide a d’ailleurs été très conséquente. Dès que RED a commencé, tout est allé très vite. Nous espérions cet effet boule de neige.   

- Quelles actions sont financées?
- Il faut déjà dire que 100% de l’argent reçu va aux actions de lutte contre le Sida en Afrique. Bono et moi sommes là uniquement pour aller à la pêche aux aides financières, nous ne prenons aucune initiative directe sur les actions réalisées, c’est le travail des médecins. Pour nourrir ce Fonds mondial de lutte contre le sida, l’actualité toute fraîche est la sortie sur le marché de l’iPhone 7 et de l’iPhone 7 Plus (Product)RED Special Edition par Apple. Les clients qui achètent ce modèle, oeuvrent donc à l’émergence d’une génération sans sida. Rappelons que Apple est maintenant à nos côtés depuis 10 ans.
Propos recueillis par Stéphanie JACOB

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc