Habillage_leco
Entreprises

Semences: L’allemand KWS absorbe Dynagri

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:4995 Le 04/04/2017 | Partager
C’est un spécialiste de la sélection végétale des semences
Près de 17% du chiffre d’affaires investis en R&D

La filière agricole marocaine se distingue sur le continent de par les innovations qui s’y développent. Plusieurs groupes sont cités en exemple, parmi lesquels le nouvel entrant: Klein Wanzlebener Saatzucht (KWS). L’allemand dispose d’innovations importantes dans son portfolio et a l’intention de les introduire au Maroc dans les deux ou trois ans à venir. Le groupe renforce son assise avec l’absorption de la société de dynamisation de l’agriculture (Dynagri).

En effet, le Maroc joue un rôle précurseur pour le groupe. Selon son management, les expériences acquises sur ce marché servent de base pour le développement de variétés pour d’autres pays de la région. «Nous y mettons en œuvre les méthodes modernes de sélection pour améliorer en continu les rendements ainsi que des résistances et tolérances aux maladies, ravageurs et stress abiotique», soutient Angel Dieguez, country manager chez KWS.

Spécialiste de la sélection végétale des semences de variétés de betterave sucrière, maïs, céréales, oléagineuses et sorgho, KWS Saat SE est réputé en matière de semences de betterave à sucre. L’entreprise jouit d’un positionnement très fort dans les grandes régions de culture du maïs (Europe, Etats-Unis). Il développe également des variétés de betterave à sucre en coopération avec Cosumar. Les semences permettent «d’augmenter davantage les rendements en sucre à l’hectare tout en ménageant les ressources», précise Angel Dieguez.

Au Maroc, ses variétés de betterave à sucre et maïs font l’objet d’essais. Ensuite, les plus performantes seront choisies et mises à disposition du marché local. Mais le spécialiste de la sélection végétale des semences compte diversifier son offre. «A l’avenir, nous allons introduire d’autres cultures comme le colza, le sorgho et le tournesol afin de pouvoir offrir aux agriculteurs marocains des semences de haute qualité», précise Dieguez.

En matière de betterave à sucre, ses semences offrent des tolérances aux plus importantes maladies cryptogamiques sur la feuille et la racine (rhizomanie, cercosporiose également le Sclerotium rolfsii). En présence de la maladie foliaire cercosporiose, les pertes de rendement peuvent se chiffrer entre 10 et 15%. Pour ce qui est des pourritures racinaires (Sclerotium rolfsii), les pertes peuvent aller jusqu’à la totalité de la culture.

Le spécialiste de la sélection des plantes emploie plus de 4.850 collaborateurs dans 70 pays. Il a généré un chiffre d’affaires de plus de 1 milliard d’euros en 2015/2016, avec un bénéfice d’environ 113 millions d’euros. Sur la même période, le groupe KWS a enregistré un taux de croissance de 5,2% sur un marché mondial de la semence en déclin (-8%). L’entreprise a fait des investissements de l’ordre de 182 millions d’euros, soit plus de 17% de son chiffre d’affaires en R&D afin d’atteindre ses objectifs.

Betterave, maïs…

KWS Maroc est une filiale à 100% de KWS Saat SE (entreprise familiale indépendante exerçant depuis 160 ans). Au Maroc, le groupe exploite aussi bien la betterave que le maïs sur environ 60.000 hectares irrigués. Le groupe compte mettre l’accent sur la sélection des plantes, production et vente de semences de maïs, betterave à sucre, céréales, colza et tournesol.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc