De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4994 Le 03/04/2017 | Partager

• Microcrédit: 2,5 millions de foyers
Le projet de loi générale sur le microcrédit se prépare dans des conditions difficiles en raison de l’opposition du PJD et de l’atonie de la Fédération nationale des associations de microcrédit (fédération sectorielle de la CGEM).  Des observateurs craignent que cette conjonction entraîne une régression de l’activité alors qu’elle sert quelque 2,5 millions de ménages marocains, sur les 5 millions qui ne peuvent avoir accès à aucune forme sécurisée de financement, parce que non bancarisés. Sur les quinze dernières années, les utilisateurs de microcrédit en ont obtenu 2,8 fois, en moyenne. Autrement dit, ils s’en sont servis, toujours en moyenne, 2 fois par tranche de cinq ans. A noter qu’un microcrédit court sur 24 mois au maximum. N.S.

• Flexibilité du dirham: La CGEM se positionne
La Commission fiscalité de la Confédération patronale se positionne en interlocuteur privilégié des autorités monétaires dans la perspective de la réforme du régime de cotation du dirham. La décision a été prise lors du conseil d’administration de la Confédération patronale  tenu vendredi 31 mars. Présidée par Abdelkader Boukhriss, la structure a été dénommée Commission fiscalité et réglementation de change. H.E
 
• …Talal pilotera la Commission logistique
Mohamed Talal, PDG de la Voie Express et vice-président de la Fédération du transport, a été nommé président de la Commission logistique au terme du conseil d’administration vendredi 31 mars. Il succède à Hicham Saadli, qui était en même temps président de l’Observatoire de la logistique. H.E.
• Une fédération patronale dédiée aux industries culturelles
Le conseil d’administration de la CGEM du 31 mars dernier a entériné le principe de la création de la Fédération des industries culturelles et créatives. Cette structure est destinée à encadrer la création culturelle et artistique sous toutes ses formes, à accompagner les créateurs et à défendre leurs intérêts auprès des pouvoirs publics. H.E.
• Distribution: Premières conventions
L’association Tijara 2020 vient de signer trois premières conventions avec RAM Cargo, La Voie Express et Euler Hermes Acmar. Des accords ayant pour objectif de dynamiser et d’optimiser les flux commerciaux des membres. L’organisation pèse 14 milliards de DH et représente l’agroalimentaire, la cosmétique et autres produits de grande consommation. Elle regroupe, entre autres, Lavazza, Agro Food, Dislog, Zine Distribution… Elle est présidée par Moncef Belkhayat, l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports. H.E.
 
• 220.000 télédéclarations au 31 mars
Au 31 mars, 220.000 télédéclarations et télépaiements ont été enregistrés par les services de la Direction générale des impôts. 70.000 pour la seule dernière journée du mois. Plus de 1.600 contribuables ont dû faire la file pour déposer leur déclaration fiscale et payer en ligne dans la soirée du 31 mars. H.E.
 
• Un observatoire des métiers
Un observatoire des métiers devrait bientôt être créé par la CGEM. Le périmètre de son champ d’action n’a pas encore été défini. L’entité devrait être placée sous la responsabilité de la Commission formation professionnelle de la Confédération patronale. Il est également question de renforcer le rôle de la CGEM dans la gouvernance des instituts de formation professionnelle en tant que membre du conseil d'administration de l'OFPPT. L’objectif étant d’améliorer l’adéquation entre les programmes dispensés par ces instituts et les besoins du marché de l’emploi. H.E.
 
• Un centre d'hémodialyse à Ouled Azzouz
Le Souverain a procédé, vendredi 31 mars à Ouled Azzouz (province de Nouaceur), à l'inauguration d’un centre d’hémodialyse. Réalisé dans le cadre de l’INDH, pour un investissement global de plus de 5,6 millions de DH, ce nouveau centre vient renforcer les infrastructures de prise en charge des patients souffrant d'insuffisance rénale. Il devra contribuer au désengorgement du service de néphrologie du CHU «Ibn Rochd», en permettant aux personnes bénéficiaires, dépourvues de moyens, d’avoir accès aux soins de santé. A.E.

• Des entreprises marocaines à l’honneur à la Bourse de Londres
Elles sont 27 entreprises marocaines (dont 24 issues du programme Elite) qui figurent dans le premier rapport «Companies to Inspire Africa» que vient de lancer London Stock Exchange vendredi dernier. A cette occasion, les dirigeants de ces entreprises ainsi que ceux de celles mentionnées dans le rapport ont été reçus  à la Bourse de Londres pour un petit-déjeuner. Le but était de célébrer le succès et l’ambition des entreprises africaines, ainsi que l’exceptionnel esprit d’entreprise africain. D’autres évènements de ce genre sont prévus au niveau local entre avril et mai. A Casablanca, la rencontre est programmée pour le 9 mai. M.A.B.  

• Titrisation: Le régulateur confirme l’opération du Crédit Agricole  
Comme nous l’annoncions en exclusivité dans notre édition du jeudi 30 mars 2017, l'Autorité des marchés fin anciers confirme avoir donné le 24 mars un avis favorable au projet de règlement de gestion du fonds de titrisation FT Consovert géré par Maghreb Titrisation. L’opération de titrisation a porté sur l’acquisition de crédits à la consommation octroyés par le Crédit Agricole du Maroc à des fonctionnaires pour un montant de près de 585 millions de DH. L’opération avait, pour rappel, fait l’objet d’un placement privé. M.A.B.

• Smeia partenaire du Marathon des sables
Smeia multiplie les partenariats. L’importateur-distributeur de Jaguar Land Rover s’est associé cette fois-ci au Marathon des sables qui se déroule jusqu’au 17 avril dans le Sahara marocain à travers la marque Land Rover. Cette collaboration se traduit par l’accompagnement et l’encouragement des 1.400 coureurs pendant les 6 étapes du marathon. M.A.B.

• Marché de gros de Belvédère: Chaâbi l’emporte
Faouzi Chaâbi vient de gagner un round face à la Commune urbaine de Casablanca (CUC). Le vice-président de Ynna Holding a obtenu gain de cause dans le litige qui l’oppose au Conseil de la ville concernant l’ancien marché de gros de Belvédère.
La décision en référé, rendue par le tribunal administratif jeudi 30 mars, enjoint au maire d’évacuer l’ancien building, récupéré de force par la commune en février dernier. Pour rappel, Chaâbi a intenté un procès contre Abdelaziz El Omari pour «agression et diffamation» (cf. édition du 24 février 2017). Ce contrecoup subi par la CUC intervient au moment où elle s’apprête à récupérer 2 autres biens communaux: Sqala et Espace Plein Ciel Paradise. A.E.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc