Entreprises

Agriculture urbaine et durable: Lydec inaugure un espace expérimental

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:4989 Le 27/03/2017 | Partager
Sur 1.600 m2, il est le fruit d’une collaboration pluri-acteurs
Objectif: démontrer la réutilisation des eaux épurées dans le domaine agricole

C’est ce lundi 27 mars que la Lydec va inaugurer un espace expérimental d’agriculture urbaine aménagé autour de la Step (Station d’épuration des eaux usées) Médiouna. Cette dernière est la première station d’Afrique du Nord à être dotée d’un processus combinant le procédé des boues activées et la technologie membranaire.
Réalisé dans le cadre d’un partenariat entre la Fondation Lydec et l’Association recherche-Action pour le développement durable, l’espace de 1.600 m2 est le fruit d’une collaboration pluri-acteurs.
Champ d’expérimentation de l’agriculture urbaine et biologique, il a une vocation démonstrative de la réutilisation des eaux épurées en agriculture. C’est aussi un lieu de sensibilisation ouvert à l’ensemble des parties prenantes (scolaires, étudiants, riverains, associations, agriculteurs, élus…) en faveur de la protection de l’environnement.

Entrée en service en 2013 et certifiée ISO 14001 depuis 2015, la Step assure chaque année l’épuration de plus de 550.000 m³ d’eaux qui sont ensuite dirigées vers oued Hassar à usage d’irrigation agricole.
Et c’est dans le cadre de son Plan d’actions changement climatique mis en œuvre en amont de la COP22 que Lydec a développé ce projet d’espace expérimental. Le but étant de valoriser les eaux usées épurées par cette station dans une optique d’agriculture urbaine et durable.
La préservation de la ressource en eau et la gestion des eaux usées sont au cœur de la stratégie de développement durable de Lydec.

Aussi, la thématique de l’eau et de l’assainissement liquide est abordée dans la plupart des 20 objectifs de son Plan d’actions développement durable (PADD 2020). «La préservation de la ressource en eau et la gestion des eaux usées sont des enjeux clés de la feuille de route nationale de lutte contre le changement climatique», indique Abdellah Talib, directeur du développement durable, de la communication et de l’innovation à Lydec et vice-président délégué de la Fondation Lydec. Ce dernier souligne également que «parmi les engagements climat pris en amont de la COP22 figure l’ambition de Lydec d’économiser l’équivalent de la consommation en eau d’une ville de 1,2 million d’habitants d’ici 2020». Pour ce faire, Lydec et sa fondation ont mis en place un plan d’action axé sur la sensibilisation, à travers le web et les agences clientèle, et aussi l’organisation de conférences et de visites des grands ouvrages de traitement des eaux usées à Casablanca.

Tout un programme qui a été lancé le 22 mars et durera jusqu’au 1er avril prochain. Déjà, la  Fondation Lydec a organisé une première table ronde le 22 mars dernier sur «les défis et les solutions en matière de traitement des eaux usées, à l’aune de la COP22», en partenariat avec l’Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre (AESVT).

Une autre conférence portant sur «l’eau et les eaux usées: problématiques et perspectives», en collaboration avec l’Association eau et énergie pour tous (ASEET) est prévue pour le 1er avril. En outre, dans le cadre de son partenariat avec la Coalition marocaine pour l’eau (Coalma), Lydec participera également à une conférence de haut niveau, prévue le 31 mars à Agadir, sous le thème: «Les synergies entre les parties prenantes pour une gestion durable de la ressource en eau».
Il y a également lieu de citer «Eaucéan». Cette station, opérationnelle depuis 2015, traite chaque jour 250.000 m³ d’eaux usées. Un projet d’envergure que Lydec a réalisé en 4 ans et qui permet désormais à Casablanca de jouir d’un taux de dépollution des eaux usées de 100%.

L’assainissement liquide du Grand Casablanca en chiffres

- Près de 5.600 km de réseaux;
- 118 stations de pompage et 102 bassins d’orage;
- 2 stations de prétraitement des eaux usées dont une certifiée ISO14001 version 2015;
- Une station d’épuration, de 40.000 équivalent habitants, certifiée ISO 14001;
- 2 émissaires marins;
- 36 stations de surveillance des eaux de baignade couvrant 14 plages.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc