Habillage_leco
Competences & rh

Les zones rurales prioritaires

Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:4985 Le 21/03/2017 | Partager
Les voies de financement seront bientôt abordées
Partenaires, institutionnels et intervenants prendront part aux concertations
bendaoud_merzaki_1_085.jpg

Bendaoud Merzaki: Directeur en charge de la promotion de l’enseignement privé et du préscolaire au ministère de l’Education nationale (Ph. MEN)

- L’Economiste: Où en sont les appels à manifestation d’intérêt pour la sélection des ONG partenaires?
- Bendaoud Merzaki:
En fin 2016, le ministère a diffusé une note portant sur le renforcement des ressources humaines opérant dans le secteur du préscolaire, sur l’amélioration de la qualité, et sur le développement de l’offre pédagogique. Un intérêt particulier a été accordé aux milieux ruraux et périurbains, considérés comme étant des zones prioritaires.  Des appels à manifestation d’intérêt seront lancés au niveau des régions concernées après la validation imminente des plans d’actions des Académies régionales d’éducation et de formation (Aref) et l’allocation de budgets à ce projet.
    
- Combien de classes seront ouvertes pour la prochaine rentrée?
- Pour la mise en œuvre des projets intégrés, nous avons organisé depuis le 27 février et jusqu’à aujourd’hui, des conférences budgétaires centrales et régionales. Le nombre total de classes qui seront ouvertes pour la prochaine rentrée scolaire au niveau national, ne sera arrêté qu’à la fin de ces conférences et après la validation des plans d’action. Au cours de ces conférences, le plan d’action 2017 de chaque région est présenté aux responsables des projets intégrés, y compris le nombre de classes de préscolaire qui seront ouvertes.

- Comment se fait la formation des éducateurs?        
- Le cursus de formation initiale des enseignants de l’enseignement primaire et de l’enseignement préscolaire dans les centres régionaux des métiers d’éducation et de formation (CRMEF) englobe un module dédié entièrement à l’éducation préscolaire. Parallèlement à ce dispositif, il existe des centres dits de ressources du préscolaire au niveau de chaque direction provinciale couvrant toutes les régions qui assurent la formation continue des éducateurs et éducatrices en exercice.

- Quel est le budget nécessaire pour ce chantier?
- En collaboration avec l’Unicef, le ministère a élaboré un modèle économique prospectif pour le préscolaire. Suite à cette action, nous avons pu estimer le coût individuel et le coût global de la préscolarisation pour les différents types de préscolaire (moderne, traditionnel, public) qui garantissent le seuil minimal de qualité. En moyenne, le coût annuel d’un enfant serait de 3.000 DH. Les grandes lignes de cette stratégie seront abordées prochainement avec la suggestion de voies possibles de financement du préscolaire en coordination avec les partenaires institutionnels et les intervenants dans ce secteur.
Propos recueillis par
Tilila EL GHOUARI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc