Habillage_leco
Economie

Climat: L’accord de Paris rafle les signatures

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:4984 Le | Partager
134 pays ont désormais ratifié l'accord
Le bilan de la COP22 et les préparatifs de la COP23 de Bonn discutés à Rabat
Mezouar détaille les initiatives concrètes soutenues par le Maroc
salaheddine_mezouar_et_patricia_espinosa_084.jpg

Satisfaction de Salaheddine Mezouar, président de la COP22 et Patricia Espinosa, secrétaire exécutive de la CCNUCC, sur les initiatives lancées dans le cadre de la COP22 (Source: NEA)

L’accord de Paris et la COP22 de Marrakech ont insufflé  une nouvelle dynamique avec une prise de conscience accrue des enjeux des changements climatiques et leur impact sur le devenir de notre planète. Pour preuve, l'augmentation constante des pays qui ratifient l’accord de Paris. «Aujourd’hui, nous comptons 134 pays adhérents», a souligné Salaheddine Mezouar, président de la COP22 et ministre des AE, lors de la réunion du bureau COP22/CMP12/CMA1 qui s’est tenue vendredi dernier à Rabat.

Une rencontre qui a été marquée par la participation d’une délégation de haut niveau de la Convention cadre des Nations unies pour les changements climatiques (CCNUCC), présidée par sa secrétaire exécutive, Patricia Espinosa.
L'objectif était de faire le point sur les résultats de la COP22 et les initiatives lancées par la présidence assurée par le Maroc. «Depuis l'événement de Marrakech, de nombreuses actions ont été réalisées et d'autres sont engagées à travers le monde», avance Mezouar. La COP22 répondant effectivement aux attentes avancées lors  du sommet de Paris, l'engagement des États a été accompagné par un fort engagement du secteur et des ONG et qui «ne devrait pas juste se limiter à l’identification des projets mais surtout à leur réalisation», fait-il observer. Le président de la COP22 invite toutefois les acteurs financiers, souvent frileux, à s'impliquer davantage dans l'accompagnement des projets identifiés.

Du côté du Royaume, selon la feuille de route des Finances, les avancées sont notables ainsi que le montrent certaines initiatives concrètes soutenues par la présidence marocaine. Parmi elles, la création du fonds bleu pour le bassin du Congo, le projet régional ambitieux des comités ad hoc sur le développement du Sahel, et le soutien aux états insulaires. Le challenge aujourd'hui est de maintenir cette dynamique intacte afin de créer les conditions favorables à la réussite de la COP23 qui sera organisée à Bonn du 6 au 17 novembre 2017. Un événement dont les préparatifs battent leur plein, indique l'Ambassadeur Deo Saran, représentant de la présidence montante de la COP23 également présent à  la réunion de Rabat.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc