Economie

«C’est un choix stratégique pour notre pays»

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4984 Le 20/03/2017 | Partager
Il faut capitaliser sur les modèles et success-stories
Etiquettes environnementales pour les hôtels, bilan GES Marrakech…
roudies_nada_084.jpg

Nada Roudies, secrétaire générale du ministère du Tourisme: «Aujourd’hui, il faudrait que l’on puisse capitaliser sur toutes les initiatives modèles et success-stories en matière de tourisme durable pour leur généralisation à tout l’écosystème» (Ph. privée)

- L’Economiste: Quels enjeux se profilent dans le tourisme durable pour le Maroc en tant que destination?
- Nada Roudies:
Le développement durable est un choix stratégique pour notre pays. Notre secteur, quant à lui, s’est fixé comme ambition d’être une destination modèle en la matière dans sa région. Cela suppose que la durabilité soit présente aussi bien dans la planification du développement touristique que dans les opérations des investisseurs et acteurs touristiques ou dans le comportement des touristes et des citoyens. L’écueil à éviter est de considérer le tourisme durable comme une niche. Notre enjeu est d’adapter notre façon de voir et quantifier le tourisme et ses impacts. Il s’agit de replacer l’humain en son centre et de pouvoir en faire un véritable levier de valorisation de notre patrimoine naturel et culturel. Aussi devons-nous savoir innover et investir dans tout ce qui nous permet de concilier entre le développement économique et les exigences des nouveaux modèles de développement vers lesquels la communauté internationale s’oriente à l’aune des objectifs de développement durable (ODD) ou des accords internationaux sur les changements climatiques. Aujourd’hui, il faudrait que l’on puisse capitaliser sur toutes les initiatives modèles et success-stories pour leur généralisation à tout l’écosystème du tourisme. Mais cela ne peut passer que par une compréhension et un référentiel commun à tous.
 
- Le Maroc a à son actif des réalisations et des initiatives phares dans ce domaine. Pouvez-vous nous citer quelques success-stories?
- Notre pays a toujours été parmi les pilotes de toutes les initiatives internationales pour valoriser le tourisme durable en tant que levier dans l’agenda des Nations unies pour le développement durable. Pour rester sur 2016, je citerai la mobilisation importante à la COP22 avec la signature de la charte africaine du tourisme durable par 24 pays africains. Nous avons aussi lancé des actions pionnières pour le secteur au niveau mondial comme les initiatives portant sur les étiquettes environnementales pour les hôtels, les menus bons pour le climat et surtout le bilan GES de la destination Marrakech et le NAMA pour le secteur du tourisme au Maroc.

- Vous lancez à partir d’aujourd’hui une campagne de sensibilisation du grand public aux bénéfices du tourisme durable. Y-a-t-il des enseignements à tirer de cette opération?
- La campagne «tous acteurs d’un tourisme responsable» que nous lançons consiste à mobiliser le grand public et les professionnels à travers les réseaux sociaux et la plateforme web dédiée www.tourismedurable.ma où un dispositif de signature online de la charte marocaine du tourisme durable a été mis en place. Nous sommes très satisfaits d’avoir pu mobiliser à cette fin des partenaires très importants tels que l’ONMT, la SMIT, l’ONDA, l’ONCF, la RAM, MASEN, l’OFPPT, l’Education Nationale, les Eaux et Forêts ainsi que la CNT, la FNIH et l’Observatoire du Tourisme.
Propos recueillis par
Aziza EL AFFAS

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc