Habillage_leco
Entreprises

Salafin soigne sa rentabilité

Par | Edition N°:4983 Le 17/03/2017 | Partager
Le résultat brut d’exploitation et les bénéfices en hausse en 2016
La société distribuera la totalité de son bénéfice
resultats_salafin_083.jpg

Malgré une baisse de la demande sur le crédit à la consommation qui touche le secteur, Salafin a fait preuve d’une certaine résilience. Son produit net bancaire a progressé de 4,7% à 371 millions de DH par rapport à 2015 et son bénéfice de 10,6% (Source: Salafin)

Malgré la stagnation de la production de nouveaux crédits (-0,3%) qui s’est établie à 1,17 milliards de DH, Salafin a maintenu sa position dans le secteur du crédit à la consommation. La filiale du groupe BMCE Bank qui revendique une part de marché de 6% a réalisé un résultat net de 138,5 millions de DH en hausse de 10,6%. Cette amélioration provient notamment d’une baisse du coût du risque de 31 points de base à 1,96%.

Avec un niveau de fonds propres de 643 millions de DH, elle affiche une rentabilité financière de 21,6%. L’entreprise distribuera la totalité de son résultat aux actionnaires, soit 57,8 DH par action. Cela équivaut à un rendement de 6,6% par rapport au cours en Bourse le 16 mars 2017 (877,00 DH à la mi-journée). La valeur a pris 6% depuis le début de l’année et 12% sur un an.

La bonne tenue des indicateurs de rentabilité (hausse de 6% du résultat brut d’exploitation) cache une activité commerciale contrastée qui a malgré tout abouti à une progression de 2,4% des encours nets de crédit à 2,41 milliards de DH contre une hausse de 8,6% pour le marché. La filiale de BMCE Bank of Africa a évolué à contre-courant du marché. L’encours des prêts personnels a augmenté de 5,5% alors qu’il était en recul de 3% pour l’ensemble du marché. Sur le financement auto, l’on observe le scénario inverse. L’encours a stagné (-0,5%) chez Salafin. L’opérateur n’a semble-t-il pas pleinement bénéficié des ventes record de véhicules en 2016. Par contre, les encours non financiers de la société de crédit à la consommation se sont améliorés de 9%, en ligne avec l’évolution du marché.

À fin 2016, le produit net bancaire (PNB) s’est élevé à 371 millions de DH, en hausse de 4,7% par rapport à la même période l’an dernier. Cette croissance a été soutenue par l’augmentation de 11,7% de la marge d’intérêt. La performance de cette rubrique tient compte de l’accroissement des produits d’intérêts (+4,5%), mais également de la réduction du coût de refinancement qui a baissé de 7,2%. La progression de 6,3% des commissions a aussi contribué à l’amélioration du PNB.
En bourse, le titre de la société de financement a enregistré une hausse de 3,06% à la mi-journée, à 877 DH et a drainé un volume de 175 mille DH.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc