Entreprises

Orange déploie sa stratégie RSE

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:4977 Le 09/03/2017 | Partager
L’opérateur lance son concours pour l’innovation sociale
Objectif: promouvoir l’écosystème local des startups

Après son rebranding opéré fin 2016, Orange Maroc lance la 7e édition du Prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient (Poesam). «L’idée est que les projets retenus créent de la valeur pour les populations au niveau local et soient duplicables à d’autres pays de la région», soutient le management d’Orange.
Avec le lancement du concours au Maroc, l’opérateur souhaite soutenir l’innovation technologique tout en accompagnant les jeunes talents. Mis en place depuis 2011, le Prix Orange de l’entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient récompense des projets innovants basés sur les technologies de l’information et de la communication. L’enjeu est d’améliorer les conditions de vie des populations, dans les domaines de la santé, la finance, l’éducation ou encore l’agriculture.

Au-delà des trois premiers, des projets coup de cœur sont retenus et bénéficient du coaching et d’expertise de l’opérateur téléphonique et ses partenaires. Au total, 34 startups en ont bénéficié. «Les projets inscrits seront accompagnés dans l’élaboration de leur business plan et le développement de leur business-model, pour leur viabilité financière», précise Zakia Hajjaji, directrice des ressources humaines et communication chez Orange Maroc. La nouveauté de cette 7e édition est qu’un concours local se tient dans chaque pays, dans un premier temps, à l’issue duquel un jury d’experts désignera les trois gagnants nationaux.

«Ils recevront chacun une dotation financière en guise de soutien dans la concrétisation de leur projet», précise Hajjaji. S’ensuivra une seconde phase internationale pendant laquelle les gagnants de chaque filiale Orange participante, soit 51 gagnants au total, seront mis en concurrence par un jury international. Le grand prix Poesam sera remis aux trois lauréats lors de la soirée des AfricaCom Awards en novembre prochain en Afrique du Sud. Les lauréats internationaux, en plus des lots nationaux, recevront respectivement 25.000 euros, 15.000 euros et 10.000 euros. Ils bénéficieront d’un accompagnement par des professionnels de la création et du financement des jeunes entreprises. Le Poesam s’adresse à tout Marocain âgé de plus de 21 ans, dont le projet a moins de 3 ans. Les intéressés sont invités à déposer leur dossier complet du 8 mars jusqu’au 6 juin sur le site entrepreneurclub.orange.com.

De par son positionnement, l’opérateur téléphonique se veut un partenaire du numérique et des startups. Il a mis en place plusieurs programmes dont Orange digital venture (fonds d’accompagnement), Orange fab (un incubateur), Imagine with Orange, une plateforme de partage d’idées d’innovation où des startups testent leurs concepts et les meilleurs contributeurs sont récompensés… Depuis la première édition, plus de 3.500 candidatures ont été enregistrées et 20 gagnants se sont partagé la somme de 315.000 euros.

MedTrucks

Avec un bilan de 750 candidatures et plus de 340.000 votes comptabilisés, l’édition 2016 du Poesam a porté Anass El Hilal et Jamil Derrouiche à la première marche du concours avec le projet MedTrucks. Le projet a été créé pour accompagner les acteurs de la santé dans le déploiement d’unités mobiles de soins dans les déserts médicaux au Maroc et dans les pays émergents. L’objectif est d’apporter les soins au bon moment et au bon endroit. Pour ce faire, ses concepteurs ont développé une gamme de services comprenant la cartographie en temps réel et des outils de tracés d’itinéraires pour optimiser l’offre de santé aux patients.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc