Entreprises

Poisson surgelé: La recette Green Table

Par Reda BENOMAR | Edition N°:4977 Le 09/03/2017 | Partager
Une usine aux normes européennes, une offre diversifiée et moderne
100 MDH de chiffre d’affaires enregistré en 2016
L’entreprise compte s’étendre sur le continent

Très présente dans les rayonnages, Green Table, la marque de produits surgelés prêts à la consommation, créée par les Frigorifiques Bouzargtoun, fait un carton. L’entreprise, qui a été rachetée en 2000 par Karim Ghamarti, a pourtant lancé sa marque en 2002, sans connaître le même succès. Ce n’est que depuis le changement de packaging que les produits sont devenus plus visibles, et par là, plus attrayants. L’industriel qui colle aux nouvelles tendances alimentaires redouble d’ingéniosité pour faire adopter ses produits, autant au Maroc qu’à l’étranger.

Sardines à la chermoula, poulpe cuit, pavés de saumon, crevettes décortiquées, bâtonnets de poissons en forme d’animaux marins pour les plus jeunes, cordon bleu au fromage,… Une réussite pour les Frigorifiques Bouzargtoun qui viennent d’enregistrer un chiffre d’affaires de 100 millions de DH en 2016. «Auparavant, notre production était totalement destinée à l’export, aujourd’hui, nous réalisons 70% de notre CA sur le marché local», confie non sans fierté Ghamarti, PDG de l’entreprise. Plus de 10.000 tonnes sont actuellement vendues sur le marché local, sur les 20.000 que produit l’usine chaque année.

«La plupart des sociétés marocaines dans notre domaine font de l’export de poisson en bloc ou en vrac vers des sociétés étrangères qui s’occupent du reconditionnement, aucune n’a une offre de produits élaborés, prêts à la consommation», étaye Ghamarti. Les Frigorifiques Bouzargtoun avouent toutefois que 50% de leur matière première provient de la pêche locale. Et que le reste, servant à la fabrication de produits plus élaborés tels que les bâtonnets précuits, provient de l’import. «Ces 10 dernières années, les grandes surfaces ne veulent que du premier prix. Ce qui a conduit à un nivellement par le bas. Tous les industriels se sont mis à importer leur matière première de Chine et du Vietnam. Le marché en a pris un coup. Notre politique actuelle est d’inverser la tendance, nous sommes dans une phase de restructuration, pour regagner la confiance du consommateur».  

Ghamarti confie que «les bâtonnets de poissons sont par exemple 100% importés. Le haché de cabillaud (espèce en voie de disparition) vient de la mer du Nord, le pané vient d’Allemagne, les emballages viennent de Belgique et l’élaboration se fait au Maroc». Tout se fait à l’usine de Bouskoura, à Casablanca: traitement, effilage, emballage… En plus de son unité de valorisation, l’usine, qui emploie 400 salariés, dispose d’une capacité de production modulaire pour réaliser des processus de filetage de poisson, de conditionnement de produits, de décorticage de crevettes et de surgélation.

Certifiée BRC (British retail consortium), l’usine exporte chaque semaine vers l’Europe une quantité qui, au total, avoisine les 2.000 tonnes par an. Un marché très friand de produits traditionnels avec un label d’origine. Une clientèle européenne composée aussi de MRE souvent à la recherche de produits marocains, qu’ils peuvent se procurer dans des surfaces spécialisées, appelées supermarchés ethniques. Un marché de niche certes, mais étant presque en position de monopole dans le domaine du prêt à consommer surgelé, les Frigorifiques Bouzargtoun jouissent d’une visibilité certaine dans ce genre de magasins.

Sus sur le marché africain

poissons_surgele_1_077.jpg

Chez Green Table, les idées foisonnent. L’objectif de Ghamarti est de consolider sa place de leader sur le marché local et de se tourner vers le marché africain, encore inexploité. Le patron en fait même sa priorité. «C’est un marché en pleine expansion qui consomme des produits souvent trop chers en provenance de France. Des grandes surfaces telles que Carrefour et Casino y font bien leur beurre», conclut-il.

 

 

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc