Société

Trophées Lalla Hasnaa du littoral durable: Les primés de la 2e édition

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:4976 Le 08/03/2017 | Partager
L’OCP, l’ONEE, Atlanta… récompensés pour leurs projets en faveur du littoral
Les actions primées portent sur la protection et la valorisation de ce patrimoine national
trophees_lalla_hasnaa_du_littoral_durable_076.jpg

Les trophées Lalla Hasnaa du littoral durable, ont été attribués sur la base d’une série de critères, notamment de pertinence et d’efficacité, suite à l’examen des candidatures par un jury de 25 membres, dont des experts, des scientifiques et autres acteurs du développement durable (Ph. Fondation Mohammed VI)

Et de 2 pour les trophées Lalla Hasnaa du littoral durable. Plusieurs ONG, mais également de grands groupes comme l’OCP, l’ONEE ou encore Atlanta, ont été primés, lors d’une cérémonie présidée par la princesse Lalla Hasnaa, lundi dernier à Skhirat. Ces prix récompensent les efforts menés pour la préservation ou la valorisation de ce patrimoine naturel. Au-delà de la qualité et de la propreté des plages, le Maroc s’est inscrit depuis quelques années dans une approche globale, avec l’introduction de la notion de «littoral durable». C’est dans ce cadre que la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’Environnement a lancé, l’année dernière, le chantier de la gestion des ports de plaisance, comme l’a rappelé Lhoucine Tijani, président délégué de cette institution.

Globalement, cette 2e édition a connu un plus grand engouement. Les dossiers de candidatures ont pratiquement doublé, passant de 55 participants en 2014 à 109 cette année. Les candidats retenus devaient répondre aux critères fixés, notamment en termes de pertinence, d’efficacité et de durabilité. Une approche adoptée pour l’examen des dossiers au niveau des 5 catégories.

■ Plages propres: L’ONEE et Ciments du Maroc primés
Les trophées de cette catégorie sont attribués à des ONG ou des entreprises ayant réalisé des actions au niveau de certaines plages, notamment en termes de gestion, d’aménagement, de préservation, d’éducation et d’information. C’est dans ce cadre que le club royal surf solidaire a été récompensé pour son projet de collecte de déchets sur les plages de Taghazout, Tamraght, Aimuran et Agadir. Les membres de cette association demandaient à chaque adhérent souhaitant bénéficier de séances d’apprentissage du surf, de remplir un sac de déchets collectés sur la plage. Ces sacs sont par la suite transférés à une société spécialisée dans le recyclage. De son côté, l’ONEE a reçu un trophée pour son initiative de renforcement des structures et activités de sensibilisation à la plage de Bouznika. Idem pour Ciments du Maroc, qui a reçu un prix pour les activités de sensibilisation à l’environnement, comprenant notamment des ateliers de recyclage artistique et scientifique des déchets à la commune de Safi. Cette catégorie a aussi connu la consécration de la Société de développement de Saïdia pour son projet de lutte contre l’ensablement des parkings de la plage et des bassins de la station touristique. Cela concernait notamment la construction de palissades constituées de matériaux naturels pour réduire la vitesse du vent. Autre action récompensée, celle d’APM Terminals Tangier, qui a assuré le nettoyage de la plage de Ksar Sghir parallèlement à des actions d’animation durant toute la saison estivale.

■ Partage et cadre de vie: Les ONG en force
Les trophées de cette 2e catégorie ont été décernés essentiellement à des associations. Ils concernent les initiatives de valorisation des espaces publics et naturels, urbains et périurbains. Parmi les projets primés, on retrouve celui de la réhabilitation et d’aménagement de la plage d’Aglou, après les dégâts des inondations de novembre 2014. Il est porté par la commune locale. Le 2e trophée a été aussi accordé à 3 autres associations des villes de Mdiq, Fnideq et Martil, pour des actions d’embellissement des quartiers, dans le cadre d’un concours lancé par la préfecture de cette province. Une autre initiative de protection de l’environnement marin, menée par l’association des champions de la ville de la pêche sous-marine, a été aussi primée. Parmi les actions réalisées par cette ONG, on retrouve la plantation de récifs naturels dans le détroit de Fnideq.

■ Protection et valorisation du patrimoine naturel: Mieux connaître le littoral
Ce trophée, dédié essentiellement aux universités, aux centres de recherches, mais aussi aux entreprises, récompense les travaux favorisant une meilleure connaissance du littoral, la préservation de sa biodiversité et de ses écosystèmes fragiles. C’est l’association marocaine de l’orientation et de la recherche scientifique qui a remporté ce prix, pour ses efforts en matière d’implication de la population dans la préservation et la valorisation du littoral d’Agadir.

■ Education et jeunesse: Impliquer les chercheurs
L’OCP est l’un des principaux groupes primés lors de cette 2e édition. Le trophée remporté par cet Office récompense son projet lancé en partenariat avec l’Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre à Safi. Il porte sur l’organisation d’ateliers de sensibilisation et d’éducation des jeunes aux changements climatiques. De son côté, l’Université Mohammed Ier à Oujda a reçu ce trophée pour son action de gestion intégrée pour la protection du littoral de Moulouya. D’autres ONG comme Planète citoyenne ou l’association Kifah, ont aussi remporté des prix pour des actions de sensibilisation des enfants.

■ Responsabilité sociale des organismes: Trophées pour Atlanta et Crédit agricole
La compagnie d’assurance Atlanta a été primée dans cette catégorie pour son projet pilote au profit des chiffonniers. Une action permettant à ces travailleurs informels d’avoir une reconnaissance économique, pouvant leur garantir une couverture médicale et sociale. De son côté, Crédit agricole du Maroc a été récompensé pour son projet de traitement des eaux usées dans les plages, via l’installation de fosses septiques à Ksar Sghir. Des trophées ont été décernés à d’autres associations, comme celle oeuvrant dans le tourisme écologique dans la lagune du Parc national Khnifiss. Une initiative ayant permis d’élaborer une carte de zonage écotouristique de cette lagune, afin de situer les itinéraires des randonnées, les sites sensibles, les potentialités naturelles à exploiter…

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc