Habillage_leco
Société

«Lectures du Coran», l’œuvre-testament de Mohammed Arkoun

Par Amine Boushaba | Edition N°:4971 Le 01/03/2017 | Partager
Une édition marocaine augmentée
Une pensée militante, avec à la fois un regard scientifique et humaniste de l’Islam
Un hymne à la raison critique contre le dogme
lectures_du_coran_071.jpg

HISTOIRE, contexte, sémantique, sociologie, linguistique et évolution de la langue arabe… rien n’échappe à l’esprit aiguisé de Mohammed Arkoun quand il s’agit de «lire» le Coran. Et c’est justement plusieurs lectures du livre saint que nous propose l’impressionnant opus co-édité à titre posthume par Albin Michel et la maison d’édition marocaine La Croisée des chemins. «Lectures du Coran» est considéré par de nombreux spécialistes comme la matrice du travail de recherche de celui qui fût l’un des plus grands islamologues du 20 siècle. Une matrice fertile, sans cesse revisitée, remaniée, enrichie, recontextualisée durant 40 ans.

Le livre a été édité en France pour la première fois en 1982, puis en Tunisie en 1991, pour aboutir à une ultime version, augmentée de 4 chapitres et sur lesquels le fondateur de «l’Islamologie appliquée» a travaillé quelques semaines avant son décès en 2010. Après une présentation de l’ouvrage à l’Institut français de Casablanca, l’éditeur a organisé une rencontre mardi 28 février à la Bibliothèque nationale du Royaume à Rabat autour de ce qui est considéré par de nombreux spécialistes comme l’œuvre testament de Mohammed Arkoun. «C’est une longue histoire», nous dira Touria Yaacoubi Arkoun, sa veuve et la présidente de la «Fondation Mohammed Arkoun pour la paix entre les cultures».

«Les musulmans doivent entrer dans la bataille des connaissances!»

«En 2015, cinq ans après la disparition de Mohammed Arkoun, je me suis rendu compte que ce travail fondamental était totalement méconnu même de ses collègues et élèves… Je me devais de garder vivante son œuvre et honorer sa mémoire, de transmettre cet héritage à ses lecteurs», précise-t-elle. Une œuvre magistrale donc composée de plusieurs articles et essais rédigés par l’auteur dans les années 70. Arkoun y parle d’un Coran «dynamique, un texte vivant et donc toujours sujet à interprétation…». Un parti pris qu’a toujours défendu ce penseur exigeant et qui illustre l’horizon ouvert pour l’ijtihad: «Les musulmans doivent entrer dans la bataille des connaissances!», martèle l’islamologue, avec la verve et l’éloquence qui le définissaient, (des extraits de l’un de ses plus passionnants débats, sur l’une des chaînes de télé françaises, ont été justement diffusés à l’occasion de la présentation du livre).

L’ouvrage traite de sujets brûlants, et ô combien actuels: Statut du Coran comme parole de Dieu, Shari’a et statut de la femme, jihad, islam et politique, le merveilleux et la métaphore… Un espace de connaissance qui n’altère en rien la foi, mais qui l’éclaire: «La raison critique n’est pas l’ennemie de la foi, mais sa richesse… c’est la démission de la raison théologique qui a enfanté le dogme et c’est le dogme qui nourrit l’autoritarisme».  Un opus qui sonne comme un legs à l’humanité, qui déconstruit le discours classique sur le Coran en rupture totale avec l’approche orientaliste, conservatrice ou apologétique de beaucoup de spécialistes actuels de l’Islam. Une pensée militante, avec à la fois un regard scientifique et humaniste de l’Islam, qui serait bien nécessaire aujourd’hui, tant le discours ambiant sur l’Islam, en Europe et ailleurs, est affligeant de pauvreté, par méconnaissance, mauvaise foi ou calcul politique.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc