Culture

SIEL: Les grandes richesses du continent

Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:4963 Le 17/02/2017 | Partager
Des écrivains, poètes, philosophes… des 11 pays de la CEEAC à l’honneur
Des contes camerounais pour enfants en rupture de stock
siel_afrique_063.jpg

Les ouvrages historiques sur l’Afrique que l’on trouve sur la plupart des stands des pays de la CEEAC connaissent beaucoup de succès auprès du public marocain. Par ailleurs, les exposants proposent une offre très diverse (Ph. Khalifa)

C’est en plein centre de la Foire de Casablanca, et face au pavillon du ministère de la Culture qu’a été érigé l’espace qui abrite l’invité d’honneur de la 23e édition du SIEL. Organisé en 11 stands dédiés à chaque pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), ce pavillon invite le public à découvrir la création littéraire ainsi que la culture de la région.

Des ouvrages d’une grande diversité sont présentés par les différents pays, notamment le Tchad, l’Angola, Sao Tomé-et-Principe, le Burundi, la Guinée Equatoriale, le Cameroun, le Gabon, la République Centrafricaine, la République Démocratique du Congo, la République du Congo et le Rwanda. En effet, le visiteur peut y trouver des romans, des recueils, des essais, des livres d’art et des beaux-livres. Mais ce qui attire le plus le lecteur marocain ce sont les livres d’histoire. Une histoire d’une grande richesse  marquée par la colonisation et les conflits.

En sillonnant les stands, le dépaysement est garanti grâce aux différentes langues parlées, les exposants ne parlant pas tous français, et encore moins arabe. Mais bien que la communication ne soit pas toujours facile, notamment avec les pays lusophones comme Sao Tomé-et-Principe ou l’Angola dont les responsables des stands ne parlent que portugais,  cela n’empêche pas le visiteur de venir découvrir les livres, ni de les acheter pour certains. Parmi les invités, le Cameroun est représenté par 3 éditeurs, qui ont réalisé de belles ventes, au point que des contes pour enfants étaient en rupture de stock dès les premiers jours du salon. L’une des maisons d’éditions présentait en exclusivité un ouvrage sur les manuscrits de Tombouctou qui a également connu un franc succès.

Des écrivains, poètes, philosophes… sont également présents au salon. L’occasion pour eux d’échanger et de partager avec le public marocain, sur les stands, mais également lors des manifestations organisées notamment à la Salle Afrique. En effet, de nombreuses rencontres et tables rondes ont lieu quotidiennement autour de diverses thématiques comme «l’apport des femmes écrivaines aux pays de la CEEAC», «la Coopération culturelle à faire comme horizon de l’Unité Africaine», ou encore «les mouvements littéraires d’Afrique Centrale et métamorphose migratoire planétaire».
Pour la plupart des exposants, il s’agit de leur première participation au SIEL, une expérience enrichissante selon eux et qu’ils comptent réitérer.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc