International

Les mises en garde de la Fed à Trump

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:4962 Le 16/02/2017 | Partager
Des craintes face aux changements dans la politique budgétaire
Hausse des taux pour bientôt

C’est devant une commission du Sénat que la présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) Janet Yellen a invité à la prudence sur les éventuelles mesures de relance budgétaire voulues par l’administration Trump. Elle a averti qu’elles pourraient aussi avoir un impact sur la politique monétaire. Le président américain a promis de réduire les impôts, notamment des sociétés, et d’engager de massives dépenses d’infrastructures. Ce qui pose la question de leur financement et de leur impact sur le déficit.

Yellen a aussi dressé un tableau plutôt positif de l’économie (le FMI prédit une croissance de 2,3% en 2017 et 2,5% l’année prochaine). Elle a rappelé que la Fed allait réajuster ses taux d’intérêt face à la solide croissance économique et à la progression de l’inflation aux Etats-Unis. La patronne de la Fed a réitéré que de nouvelles hausses des taux se profilaient. Lors des prochaines réunions (14 et 15 mars prochains), le Comité monétaire évaluera si le marché de l’emploi et l’inflation continuent d’évoluer. Les taux ont été relevés d’un quart de point de pourcentage en décembre dernier et la Fed prévoit trois modestes hausses en 2017. Ils sont actuellement dans la fourchette de 0,50% à 0,75%. Interrogée sur les mesures anti-immigration, la patronne de la Banque centrale reste convaincue que ralentir «le rythme d’immigration devrait probablement ralentir celui de la croissance».

Par rapport à la régulation bancaire, Yellen, dont le mandat à la tête de la Fed s’achève dans un an, a reconnu qu’il fallait «atténuer le fardeau des règlementations pour les petites banques». Mais elle a souligné que les grands établissements bancaires étaient plus profitables et plus compétitifs qu’avant la crise. Depuis plusieurs semaines, des banquiers centraux aux quatre coins du monde sortent toutefois de leur réserve, s’inquiétant d’une montée du «protectionnisme et du populisme».

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc