Habillage_leco
Finances-Banques

La bourse se prépare au bal des résultats

Par Franck FAGNON | Edition N°:4956 Le 08/02/2017 | Partager
Les analystes anticipent une amélioration des résultats de la cote
Les grands secteurs en soutien
Les actions Marsa Maroc, Cosumar, Lafargeholcim Maroc... flambent
masi_bourse_4956.jpg
Les prochaines semaines seront rythmées par les publications des résultats annuels. Elles seront déterminantes sur le comportement du Masi sur les prochains mois

Avant la plongée dans la «saison» des publications annuelles des résultats, le Masi affiche une hausse annuelle de 5%. Les performances des sociétés cotées pourraient freiner ou conforter l’indice phare du marché sur sa trajectoire. Attijari Intermédiation anticipe une hausse moyenne de 11,2% des profits récurrents en 2016 et 2017. Le redressement des résultats des entreprises du Masi et le contexte de taux bas sur les autres compartiments devraient continuer à favoriser les arbitrages en faveur du marché actions. 

L’année dernière, les grandes capitalisations principalement et quelques valeurs moyennes ont profité du retour à l’achat des investisseurs en Bourse. Cosumar a signé la meilleure performance parmi les valeurs vedettes avec un gain de 101%! Le cours du groupe immobilier Addoha a lui progressé de 81%! Mais, il est en rattrapage. 
Dernière société à s’introduire en Bourse, Marsa Maroc a pris 80% en moins de six mois. L’action de la société de services portuaires reste l’une des préférées des analystes encore en 2017. Elle a déjà engrangée 16% depuis le début de l’année. L’envolée de Marsa Maroc en Bourse suscite des interrogations  sur le prix d’introduction de la société. L’Etat aurait-il pu tirer un meilleur prix de la vente de 40% du capital de la société? 
Il s’agit d’une vraie fausse polémique estime un analyste: «L’objectif de l’opération n’était pas uniquement financier mais aussi de dynamiser la place». En tout cas, la valeur est l’une des plus recherchées sur le marché. Elle a drainé 15 millions de DH en moyenne quotidienne en 2016. Depuis le début de l’année, les échanges sur le cours s’élèvent à 17 millions de DH en moyenne quotidienne. Le redressement de la croissance économique est favorable à l’activité de la société. Sa capacité à créer de la valeur pour les actionnaires, avec un rendement du dividende de 5,2% en moyenne par an jusqu’en 2020 sont des éléments qui expliquent en partie son attractivité.
Les valeurs bancaires en particulier Attijariwafa bank (+22%) et BCP (+33%) étaient en vue l’année dernière tout comme Maroc Telecom qui s’est appréciée de 27%. LafargeHolcim Maroc, la troisième entreprise du marché a vu son cours progresser de 51% en 2016. Les quatre valeurs sont bien orientées depuis le début de l’année avec des hausses de l’ordre de 3% pour Maroc Telecom et Attijariwafa bank et 5% pour BCP et LafargeHolcim Maroc.

    

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc