Habillage_leco
Competences & rh

Injaz Al-Maghrib s’allie avec la CCIS de Fès

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4950 Le 31/01/2017 | Partager
Objectif: Encourager la culture entrepreneuriale
Wilaya, CGEM, université… partenaires aussi
selon_laila_mamou_050.jpg

Selon Laila Mamou, présidente de l’association Injaz Al-Maghrib, 30% des jeunes ayant suivi le «Company Program» créent leur propre entreprise avant l’âge de 25 ans. Son ONG, reconnue d’utilité publique, mobilisera ses partenaires à Fès auprès de la jeunesse pour contribuer à l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs (Ph. YSA)
 

2007-2017. L’association Injaz Al-Maghrib fête cette année son 10e anniversaire sous le thème «ensemble, donnons aux jeunes l’envie d’entreprendre». C’est ainsi que l’ONG aux racines américaines continue de fructifier ses partenariats. Le dernier en date est celui paraphé, la semaine dernière, par Laila Mamou et Badr Tahiri, respectivement la PDG d’Injaz Al-Maghrib et le président de la Chambre de commerce d’industrie et de services (CCIS) de la région Fès-Meknès. Le but de cet accord est d’encourager la culture entrepreneuriale.

«En nous impliquant dans le soutien à l’éducation entrepreneuriale des jeunes à travers la mobilisation de nos cadres bénévoles dans l’association Injaz Al-Maghrib, nous ambitionnons de contribuer au développement du potentiel des jeunes qui feront le Maroc de demain et participer ainsi au développement de notre pays», disait Miriem Bensalah Chaqroun, présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), dont l’appui à l’entrepreneuriat des jeunes est incontestable. Du même avis, les dirigeants de la CCIS veulent bénéficier de l’apport des autorités locales, la CGEM, l’Université Sidi Mohammed Benabdallah, l’Académie régionale de l’éducation, et surtout celui d’Injaz Al-Maghrib. Cette dernière se fixe pour mission de stimuler l’esprit d’initiative des jeunes et de développer leurs compétences entrepreneuriales à travers l’implication de l’entreprise dans l’enseignement public.

En fait, pour réaliser cette mission, l’association fait intervenir des cadres d’entreprise bénévoles dans les établissements d’enseignement publics du collège à l’université, à raison de 2 heures par semaine pendant quelques semaines, pour animer des programmes de formation à l’entreprenariat de Junior Achievement Worldwide, leader mondial en matière d’éducation à l’entreprenariat depuis 1919. «Nous voulons consolider les liens de partenariat entre les entreprises et les établissements éducatifs afin de former de jeunes entrepreneurs aptes à relever les défis de développement et à renforcer la compétitivité économique du pays», indique Laila Mamou.

La présidente de l’ONG a saisi l’occasion pour étaler les neuf programmes de formations dispensées. Y figurent notamment «Company Program», «Career success», «Economics for Success», «It’s my business», «Steer Your Career» et «Business leaders». Ce cursus permet aux jeunes d’améliorer leurs compétences et leur employabilité et de mieux s’intégrer sur le marché du travail. Chiffres à l’appui, Mamou a noté que son ONG a formé, depuis sa création, quelque 75.000 jeunes. Formation qui a été possible grâce aux 2.750 conseillers bénévoles et plus de 90 partenaires que compte l’ONG, et sous l’impulsion du Groupe SNI.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc