Habillage_leco
Régions

Tourisme: Marrakech mise sur la Chine

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:4947 Le 26/01/2017 | Partager
80% de ses touristes optent pour la cité ocre
Le marché chinois très porteur pourrait supplanter les marchés européens
Sous conditions de connectivités aériennes directes

Pour pallier les baisses importantes que subissent les marchés européens, Marrakech n’a pas d’autre choix que d’aller chercher des touristes dans d’autres bassins, même lointains. Et la Chine reste un marché très convoité par les professionnels de Marrakech. C’est ainsi que plusieurs actions sont menées vers ce marché dont le potentiel est très prometteur.

A l’initiative de l’ONMT et en partenariat avec le CRT, une vingtaine d’agents de voyages de la Région de Shanghai en Chine et le TO «China International Travel Service (CITS)», ont effectué une visite à Marrakech. Lors de leur séjour, ils ont pu découvrir ses principaux monuments, la place Jemaa El Fna ainsi que les nouveautés telles le nouveau terminal de l’aéroport Marrakech Menara, le Mellah etc. Les actions menées par l’ONMT au niveau de ce marché en partenariat avec les professionnels du tourisme commencent à donner des résultats très encourageants puisque le nombre de visiteurs chinois au Maroc est passé de 12.000 visiteurs en 2015 à 35.000 en 2016 (dont 80% ont choisi Marrakech).

L’objectif à terme étant d’arriver à 100.000 visiteurs à l’horizon 2018. La suppression du visa, -décision prise par le Souverain après la visite royale, d’une part, et l’arrivée de nouvelles compagnies aériennes assurant la liaison entre le Maroc et les 6 grandes villes Chinoises en passant par les hub de Doha et Abu Dhabi (Qatar Airways, Etihad Airways)-, ont contribué à cette performance. Marrakech est d’ores et déjà positionnée comme première destination phare des touristes chinois. D’ailleurs la destination Maroc vient d’être primée «Best Potential Destination 2016» à travers le prix qui a été remis à l’ONMT à l’occasion de la 6e édition du Forum «Global Times» qui s’est déroulée le 8 janvier 2017 à Pékin. De nombreuses actions de promotion et de communication visant le marché chinois sont programmées tout au long de l’année 2017, apprend-on auprès de l’ONMT.

De son côté, le CRT multiplie les actions auprès de la Chine. L’an dernier, une délégation de Marrakech composée d’élus communaux, s’est rendue à Pékin. L’occasion était la 1re Conférence mondiale sur le tourisme pour le développement et le salon du tourisme BITE qui se sont tenus dans la ville chinoise. De même que l’institution marrakchie de promotion va adapter ses différents outils de communication et de promotion en langue chinoise. Reste qu’en l’absence de liaison directe, il est difficile de performer sur ces bassins non européens. L’aérien reste la lacune qui freine les performances de la destination sur ces marchés. Il fait justement partie des trois grandes recommandations stratégiques du conseil régional du tourisme de Marrakech. Le fonds régional pour la promotion du tourisme promis il y a deux ans -et qui n’a jamais vu le jour- devait aider la destination à aller vers ces marchés et développer l’aérien.

Potentiel

tourisme_marrakceh_chine_047.jpg

D’après l’Organisation mondiale du tourisme, la Chine est déjà le premier pays exportateur de touristes dans le monde avec 120 millions par an. 40% des Chinois (en général plus de 40 ans) voyagent en groupe, 35% (entre 25 et 35 ans) sont des «voyageurs semi-indépendants» qui voyagent plusieurs fois dans l’année, mais en organisant quelques excursions tout en restant indépendants, et 25% (entre 20 et 25 ans) sont des «voyageurs indépendants» voyageant en toute autonomie. En 2020, ils seront 240 millions de touristes, soit le double, et tous les pays souhaitent avoir leur part du gâteau. Au Maroc, et pour l’heure, on n’en attire que 35.000.

De notre correspondante,
Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc