Société

Les Pharaons ont leur destin au bout des pieds

Par Reda BENOMAR | Edition N°:4946 Le 25/01/2017 | Partager
Défaite interdite pour le septuple champion d’Afrique
Le Ghana, le Sénégal, la Tunisie, le Burkina Faso et le Cameroun ont validé leur ticket pour les quarts de finale
can_2017_senegal_046.jpg

PHOTO DU JOUR: Un supporter sénégalais fier que son équipe ait arraché un billet pour le second tour de la compétition (Ph. AFP)

Si l’Egypte veut, pour son grand retour à la CAN, passer le 1er tour, les Pharaons doivent absolument éviter la défaite. Un match nul contre le Ghana, finaliste de la précédente édition et leader du groupe, leur suffirait. Après un match nul puis une victoire, les hommes d’Hector Cuper ont leur destin au bout des pieds. Dans ce scénario, une victoire du Mali contre l’Ouganda (match qui se joue ce soir à la même heure) ne suffira guère pour une qualification des Aigles.

Après avoir disputé leurs deux premiers matches de poule à Port-Gentil, les Aigles font, quant à eux, leurs valises pour mettre le cap sur Oyem où ils disputeront  leur troisième et dernière sortie de groupe contre l’Ouganda. Troisième avec seulement une unité au compteur, loin derrière les Black Stars (6 points) et les Pharaons (4 points), l’équipe dirigée par Alain Giresse n’a plus son destin en main. Elle devra obligatoirement battre son adversaire du jour et espérer une défaite égyptienne pour miraculeusement valider le billet des quarts de finale.

Equipe à suivre

Mais pour plusieurs observateurs, cette année est celle du Ghana. Car, s’ils ont porté haut les couleurs de l’Afrique en atteignant les quarts de finale de la Coupe du monde 2010, cela fait trente-cinq ans qu’ils n’ont plus rien gagné. Depuis, ce sont trois finales (1992, 2010, 2015) pour autant de défaites, dont deux contre la Côte d’Ivoire. Un esprit revanchard et un effectif en béton, puissant et complémentaire en font une équipe à suivre pour le reste de la CAN. L’expérience des grandes compétitions, des cadres de l’équipe et la régularité depuis pas mal d’années au niveau international sont aussi des gros plus pour les Ghanéens.

A. Ayew est un leader qui fédère, Gyan était toujours présent avec sa sélection et de bons joueurs les entourent, tels que Partey (Atlético Madrid), Amartey (Leicester), Atsu (Chelsea) et Agyemang. «Nous devons gagner, nous voulons gagner le groupe»,  a déclaré le milieu de terrain El Mohamady. Ce dernier avait joué lorsque l’Egypte a battu le Ghana 1-0 lors de la finale de 2010 en Angola pour remporter une troisième Coupe des Nations successive. Plus récemment, les Black Stars ont triomphé 6-1 en éliminatoires de la Coupe du monde en octobre 2013, mais l’Egypte a ensuite battu le Ghana 2-0 en éliminatoires de la Coupe du monde 2018 en novembre dernier.

Autre point d’interrogation, les Pharaons ont un doute sur le retour du gardien Mohamed Abdel-Shafi. Essam El Hadary, âgé de 44 ans, est du coup leur seul portier en forme. Le sélectionneur du Ghana, Avram Grant, peut quant à lui être tenté de reposer certains joueurs phares, sachant que la qualification est acquise.

Mahmoud Al-Khatib: L’artiste

marmoud_al_khatib_046.jpg

Un contrôle parfait, suivi d’une frappe qui ne l’est pas moins. Un bon résumé des buts que Mahmoud Al-Khatib marquait à la pelle. Celui que l’on surnomme Bibo commence dès seize ans dans son club de toujours, Al Ahly, et vite, très vite il va accumuler les titres. Attaquant technique au sens du but inné, il remporte dix championnats avec les Diables rouges. Ballon d’or africain en 1983, il est sacré un an auparavant en Ligue des champions africaine. Mais ce n’est qu’en 1986 qu’Al-Khatib réalise son rêve de toujours: celui de remporter la Coupe d’Afrique des nations avec l’Egypte. Il marque deux fois au cours du tournoi qui voit les Pharaons triompher du Cameroun en finale, aux tirs au but. Bibo est élu sportif arabe du XXe siècle. Pas mal pour un joueur qui n’a jamais franchi les frontières de son pays mais dont les faits d’armes ont fait le tour du continent.

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc