Habillage_leco
Régions

Casablanca: Réouverture imminente du Complexe Mohammed V...

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4944 Le 23/01/2017 | Partager
Pour le grand malheur des riverains!
Le problème de sécurité reste encore posé
La 1re phase de rénovation finalisée
ouverture_complexe_mohammed_v_044.jpg

La 1re phase des travaux a porté essentiellement sur la rénovation des vestiaires, le remplacement des sièges ainsi que l’installation d’un panneau d’affichage, des tourniquets…  (Ph. Jarfi)

C’est le compte à rebours pour la réouverture du complexe Mohammed V à Casablanca. Le stade, en cours de réhabilitation depuis des mois, ouvrira ses portes fin janvier. Les riverains, qui ont eu quelques mois de répit, appréhendent déjà cette ouverture. Les supporters, qui ne sont encadrés ni à l’entrée, ni à la sortie, sèment la pagaille tout au long de leur parcours. Pour les habitants du quartier, les jours de match sont assimilés à des périodes d’émeutes avec jets de pierres, casses de voitures, rixes, pillages, agressions, voire lynchages.

Les jours de match sont aussi synonymes d’embouteillages, car la circulation est mal organisée tout autour. En tout cas, cette mise à niveau du complexe sportif Mohammed V, stade mythique de Casablanca, vise à lui redonner son éclat d’antan et à le hisser au niveau des stades reconnus par les hautes instances pour l’organisation de compétitions internationales d’envergure. «Dès réception du stade, un match gala sera organisé à l’occasion de son ouverture afin de renouer avec les spectateurs», annonce Mohamed Jouahri, DG de Casa Events & Animation. La SDL prendra en charge la gestion du complexe dès la fin des travaux (menés par Casa Aménagement). 

Mais au-delà du volet sportif, le complexe sera aussi une «destination loisirs». «Tout un programme d’animation sportive, culturelle et multidisciplinaire est en cours de finalisation», poursuit Jouahri. Celui-ci annonce l’organisation de concerts, spectacles… La 1re phase des travaux (dont le budget s’élève à 90 millions de DH) a concerné notamment la rénovation des vestiaires, le remplacement des sièges ainsi que l’installation d’un panneau d’affichage (magana et frimija)… «Un système de vidéosurveillance a été installé ainsi que des systèmes de tourniquets à l’entrée du stade», explique Jouahri. Objectif: organiser le flux des spectateurs afin d’éviter les débordements des supporters. La seconde phase (130 millions de DH) démarrera en février prochain. Elle concernera la piscine semi-olympique et ses annexes, le terrain de mini-foot, le centre d’accueil, le restaurant… La façade du complexe sera également repensée. Les travaux devront s’achever en août prochain.

Un budget global de 220 millions de DH sera donc consacré aux travaux de rénovation. Le plus gros des financements est versé par le ministère de la Jeunesse et des Sports (130 millions de DH). Le reste est réparti entre l’Intérieur (40 millions), la commune urbaine (30 millions) et la Fédération royale marocaine de Football (20 millions).

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc