Habillage_leco
Politique

Dialogue des Atlantiques : Changer les mentalités d’abord!

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:4917 Le 15/12/2016 | Partager
• Et créer une communauté atlantique où l’Afrique occupe une grande place
OCP Policy center et German Marshall Fund poursuivent leur rencontre-plaidoyer à Marrakech
300 personnalités de 49 pays ont répondu présent
ide_4917.jpg
Parallèlement aux flux commerciaux, le manque d’intégration des pays africains du bassin atlantique se reflète également au niveau de l’accès aux capitaux étrangers, notamment les investissements directs étrangers 
Source: Cnuced  

300 personnalités venues de 49 pays débattent de la question du développement de l’espace atlantique.
Changer les cartes mentales et géopolitiques et penser Atlantique. C’est le leitmotiv de la 5e édition des Dialogues des Atlantiques à l’initiative de l’OCP Policy center et GMF  (German Marshall Fund of the United States) qui poursuit ses travaux de réflexion et de networking à Marrakech.  
Changer la mentalité, c’est aussi connecter les 54 pays membres du bassin atlantique, émergents ou avancés et aller vers l’intégration. Depuis hier mercredi, les 300 personnalités venues de 49 pays débattent de la question du développement de l’espace atlantique. Un tour d’horizon des opportunités offertes à cette zone géographique qui occupe une place stratégique dans l’économie mondiale. 
La partie Nord, avec les économies des Etats-Unis et de l’Union européenne qui constituent ensemble plus de 51% du PIB mondial, et la partie Sud dont les prévisions futures sont très optimistes. En effet, si les économies d’Amérique latine et de l’Afrique, disposant d’une façade atlantique, ne représentent aujourd’hui que 6% et 1% respectivement du PIB mondial, ces pays ont eux-mêmes pris conscience de tout le potentiel qu’ils représentent. Premier atout: seule l’Afrique avec ses 65% de terres arables non exploitées est capable d’assurer le besoin de nourrir 9 milliards de personnes d’ici à 2050. Leurs récentes réformes politiques et économiques leur apportant également une plus grande stabilité. Au menu, les enjeux d’une communauté transatlantique plus large et plus unie, qui collabore sur les questions les plus urgentes affectant l’espace Atlantique. Des sujets débattus par les experts et la crème des décideurs des secteurs public et privé d’Afrique et du  bassin de l’Atlantique dont d’anciens chefs d’Etat. Incubateur d’idées et source proactive de propositions pour les décideurs et toutes les parties prenantes, OCP Policy Center fonctionne comme une plateforme de discussions ouvertes, dans l’esprit de créer une stimulation intellectuelle. 
Son objectif est de renforcer les capacités des économies et analyser les politiques pour favoriser le développement économique et social. Et justement la thématique de ce  5e  forum des Dialogues de l’Atlantique  est un sacré défi.   Et si le continent africain est très courtisé ces temps-ci de par son potentiel, l’on constate ces dernières années un nombre sans précédent d’échanges sud-sud et d’échanges entrecroisés nord-sud et sud-nord. Ces derniers englobent non seulement les échanges de biens, de services, de main-d’œuvre, mais aussi de valeurs, d’idées, de projets et de programmes. Et c’est dans ce contexte qu’OCP Policy center et GMF cherchent à repenser l’Atlantique et ses mentalités et créer une véritable communauté atlantique, comme se plaît à dire Karim El Aynaoui, président d’OCP Policy Center. 
Des sujets de fond sont également au programme dont la finance du développement, l’Europe après le Brexit et bien sûr la question cruciale de la sécurité de l’Atlantique. De nombreux dossiers sont sur la table à traiter pour les participants, qui bénéficient d’un éclairage neuf, la vision du futur du bassin atlantique par des représentants de la jeunesse de la région, les «emerging leaders» conviés à chaque édition de ces dialogues Atlantiques. 

Les courants 

L’Afrique pourrait miser sur l’Atlantique pour accroître sa compétitivité et diversifier sa base économique. C’est le constat tiré par le nouveau Rapport 2016 «les courants atlantiques» présenté hier à l’inauguration des 5e Dialogues des Atlantiques. Ce rapport produit conjointement par OCP Policy center et German Fund of the united States. Loin des divisions Nord-Sud, les auteurs mettent en avant les facteurs qui motivent le plus les communautés du bassin atlantique à coopérer entre elles. Pour les experts, la succession des crises financières puis bancaires, et désormais économiques, qui ont déstabilisé depuis 2008 spécifiquement ceux du bassin atlantique sont autant de facteurs qui encouragent cette coopération. Parmi les sujets traités par le rapport, la possible construction d’une communauté africaine atlantique qui pourrait jouer un rôle très important dans l’architecture continentale. Sont ainsi mis en évidence  les opportunités (ressources naturelles, mines, agriculture…) mais aussi les obstacles  à la création d’agendas africains communs.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc