Analyse

«L’objectif est d’améliorer le ranking international»

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4907 Le 29/11/2016 | Partager
mohamed_jouahri_007.jpg

«L’étape suivante consiste à mettre en place un comité de suivi des principaux critères et indicateurs utilisés dans l’évaluation globale», souligne Mohamed Jouahri, DG de Casa Events & Animation (Ph. L’Economiste)

- L’Economiste: Quels enjeux derrière ce benchmark sur la qualité de vie?
- Mohamed Jouahri:
Les opportunités et les exigences de la globalisation conduisent les villes à innover, s’adapter et devenir plus compétitives pour se positionner en tant que pôles d’attractivité au niveau régional ou international. La qualité de vie est un facteur déterminant de l’attractivité d’une ville pour ses résidents, ses entreprises, ses expatriés ainsi que pour les investisseurs étrangers. C’est fort de cet enjeu que Casablanca a souhaité disposer d’une étude d’attractivité fondée sur un benchmark international.

- Quel pourra être la valeur ajoutée pour une ville comme Casablanca?
-  Casablanca est confrontée à de grands défis dont l’amélioration du cadre de vie de ses résidents. La compréhension des différents facteurs qui affectent la qualité de vie d’une ville est essentielle dans l’aboutissement de son plan de développement 2015-2020 qui vise à faire de notre ville, une ville d’excellence pour les habitants, les touristes, les investisseurs et les entreprises. Cette étude devra déterminer de façon objective les critères de la qualité de la vie les plus prédominants et dont l’amélioration est à la portée des institutions décisionnelles locales de la ville et identifier les principaux leviers pouvant influencer le niveau de la qualité de vie ainsi que le positionnement international.

-  Quels enseignements tirez-vous des recommandations?
- Il ressort des conclusions de l’étude plusieurs recommandations, je citerai pour ma part, celle relative aux loisirs. Il ressort clairement l’importance pour la ville de Casablanca de saisir l’opportunité de développer encore plus un panel d’activités de loisirs aux standards internationaux, complet et diversifié aussi bien pour ses expatriés que pour ses résidents locaux. La richesse culturelle actuelle de la ville ainsi que les offres de loisirs à développer selon un standard international (ex: parcs et installations sportives dans les quartiers de la ville) permettraient d’accroître son attractivité pour les expatriés, les talents et les investisseurs.   

- Après la phase diagnostic, quelle sera la prochaine étape?
- L’étape suivante consiste à mettre en place un comité de suivi des principaux critères et indicateurs utilisés dans l’évaluation globale dans le tableau de classement de l’indice de qualité Mercer. L’objectif est de permettre à Casablanca d’améliorer son ranking dans les années à venir.
Propos recueillis par Aziza EL AFFAS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc