Régions

Settat: 14 ha de panneaux solaires pour Logintek

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:4906 Le 28/11/2016 | Partager
Ils produiront 13 mégawatts pour la ville logistique
Avancement des travaux à un rythme soutenu
pnneaux_solaire_006.jpg

140.000 m² de panneaux photovoltaïques seront installés sur le projet Logintek Settat. Ils permettront de générer pas moins de 13 mégawatts (Ph. L'Economiste)

Les promoteurs marocains ont commencé à prendre conscience de l’intérêt de la sauvegarde de l’environnement. Les projets sont de moins en moins gourmands en énergie et les unités industrielles moins polluantes. Cela se traduit, évidemment, par une réduction des coûts de production et aussi un gain immatériel par la protection de l’environnement.
Le groupe Zinafrik, qui s’est lancé dans la construction de villes logistiques intégrées, a opté, bien avant la COP22, pour des solutions permettant de les doter en énergie propre. Son premier projet prend déjà forme non loin de Settat. Il est appelé à devenir la future plus grande zone logistique d’Afrique. En effet, Logintek Settat sera la première des villes logistiques intégrées que compte développer le groupe Zinafrik Développement. Un investissement de 2,3 milliards de DH. Ce projet, le premier au Maroc et en Afrique, développe un nouveau concept de ville logistique intégrée. Et accorde un intérêt particulier à la sauvegarde de l’environnement. Le concept, fort innovant, s’appuie sur le développement durable et les énergies propres. En effet, quelque 140.000 m² de panneaux photovoltaïques seront installés sur le projet Logintek Settat. Ils permettront de générer pas moins de 13 mégawatts. Une production qui permettra d’alimenter toute la future ville ainsi que les industries qui y seront installées en électricité. Un accord est déjà passé avec une entreprise chinoise, leader mondial dans la fabrication des panneaux solaires, et ses représentants français. Une autre convention de partenariat a été également signée avec l’entreprise étatique, la Société d’investissements énergétiques (SIE).
Auprès du management de Zinafrik, l’on insiste sur le fait que ces réalisations permettront une diminution sensible de la facture énergétique des entreprises tout en leur assurant une alimentation régulière. Sans oublier, bien sûr,  la contribution à la réduction des émissions de CO2.
L’énergie éolienne ne sera pas en reste puisqu’elle contribuera également à la production des énergies renouvelables. En effet, tout le site sera alimenté par des panneaux d’éclairage public de dernière génération (Nhéolight). Les premiers (714 en tout) sont déjà au port de Casablanca en attente de l’achèvement des procédures et des formalités d’importation. Côté environnement, deux canaux d’évacuation des eaux de pluies ont été construits. Ils vont se déverser dans une station d’épuration et de traitement des eaux pluviales (Step) dont la réalisation est déjà achevée. Tout autant que la digue de protection du site. En effet, la zone dans laquelle sera réalisée la ville logistique a connu des inondations par le passé lors de fortes précipitations. Les espaces verts et la préservation de l’environnement ont également été pris en compte. Les promoteurs de Logintek Settat sont intransigeants: seules les industries non polluantes seront éligibles pour l’implantation sur le site.
Sur un tout autre plan, l’ensemble du site est entièrement alimenté par un réseau de fibres optiques qui assurera un débit optimal pour les connexions et les transferts de données. En plus, un data center  hautement sécurisé et respectant les normes de protection sera mis en place afin d’assurer la continuité et la sécurité de l'alimentation électrique de toute la future cité.
Le projet comporte sept composantes intégrées au cœur desquelles seront installés une zone logistique et un port sec sous douane.  Ce dernier permettra de simplifier le processus d’importation et, partant, de maîtriser les coûts et délais. On prévoit également la présence sur le site des administrations et organismes publics concernés par l’activité import. Les entreprises installées sur le site gagneront donc en temps et économiseront des dépenses à même de les rendre plus compétitives. Un centre d’affaires dédié est également prévu.
La future ville logistique intégrée comptera aussi 60.000 m2 d’entrepôts logistiques sous douane ainsi que plus de 10.000 m2 d’entrepôts frigorifiques de dernière génération. Quant à la zone industrielle, elle sera édifiée sur une superficie de 37 hectares et sera couplée au port sec et à la zone logistique sous douane. C’est une zone multimodale composée de 80 lots industriels de 1.200 à 42.000 m2.

Smart city

Zinafrik Développement propose aux investisseurs une solution intégrée, efficace et durable leur permettant d’améliorer leur productivité. C’est ainsi que l’ensemble des composantes (zone logistique, port sec, zone industrielle, technopôle, équipements communs et habitat résidentiel) seront réunies sur un même site afin qu’elles se complètent et créent de fortes synergies tout en respectant les normes écologiques. Dans le cahier des prescriptions spéciales (CPS),  le promoteur est intransigeant sur le strict respect de l’environnement: tout industriel doit rejeter les eaux usées conformément aux normes fixées par le cahier des charges. L’épuration des eaux usées se fera grâce à une Step d’une capacité de 1.632 m3/ jour. Les eaux usées, une fois épurées, seront réutilisées notamment pour l’arrosage des espaces verts. Le réseau d’éclairage public sera réalisé grâce à des candélabres autonomes de dernière génération combinant énergie solaire et éolienne  (714 unités).

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc