Habillage_leco
Evénement

Pollution Casa-Settat
Le détail de la «charte climat»

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4898 Le 15/11/2016 | Partager
Réduction de 8% des GES d’ici 2030
Un taux de valorisation des déchets à 20%
Traitement des eaux usées à 100% à l’horizon 2030

La région Casa-Settat vient de se doter d’une charte intitulée: «Initiative climat et environnement». Cette charte climat sera officiellement signée cette semaine lors de la COP22. Adopté par les élus une semaine avant le démarrage de la COP22 (cf. édition du 2 novembre 2016), le document formalise les engagements de la région pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et la lutte contre la pollution. «Dès son adoption au conseil régional, la charte est entrée en vigueur au début de ce mois», confirme Abdelhamid Jmahri, 3e vice-président du conseil de la région Casablanca-Settat.
Forte de cette feuille de route environnementale, la région ambitionne d’atteindre l’objectif de réduire de 8% les gaz à effet de serre (GES) d’ici 2030. L’objectif aussi  est d’arriver à un taux de collecte de déchets de 100% et de valorisation de 20% pour la même échéance. Sachant que le territoire compte l’une des décharges les plus problématiques du Maroc (connue sous le nom de Médiouna). La région prévoit aussi la mise en œuvre d’actions pour atteindre un taux de traitement des eaux usées de 100% et de 50% pour le traitement tertiaire des eaux usées à l’horizon 2030. La charte fixe également un objectif d’économie d’énergie consommée de l’ordre de 10%.
Après son adoption définitive, le document, composé d’une quinzaine d’engagements, sera proposé aux différents conseils (communaux, provinciaux et préfectoraux), aux associations sectorielles, aux zones industrielles, à la société civile  et aux opérateurs de la région.
Mais cette charte ne devrait pas se réduire à un simple document ponctuel édité à l’occasion de la COP22. Ces engagements ambitieux seront traduits en actions concrètes dans le cadre du plan de développement régional. Ce plan sera prêt d’ici fin décembre et son implémentation pourra démarrer en janvier 2017. «La région compte lancer un observatoire épidémiologique qui représente une plateforme d’échange des données relatives à la pollution et ses effets sur la santé», explique Jmahri.
La région prend en charge l’accompagnement des collectivités territoriales, les zones industrielles et les associations sectorielles afin de développer des projets qui s'inscrivent dans le cadre de cette charte régionale de développement durable.
Elle accompagnera également les opérateurs économiques pour rendre leurs unités de production et leurs projets moins nuisibles pour l’environnement et mettre en place, en partenariat avec le département de l’Environnement, des indicateurs afin d'évaluer l'impact des actions des différents acteurs. Ce sont là les engagements de la région qui ambitionne de devenir exemplaire en matière de bilan carbone.

Le territoire en chiffres

 32,4% dans le PIB
 Près de 7 millions d’habitants (21% de la population nationale)
 Superficie: plus de 47.000 km
61% de la valeur ajoutée industrielle du pays
 Deux tiers de la production industrielle nationale
 57% des investissements
■ 30% du réseau routier
Littoral: 340 km

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc