Société

Sécurité: La DGSN quadrille Marrakech

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:4882 Le 24/10/2016 | Partager
Plus de 100 caméras pour surveiller la ville
Des motards pour intervenir rapidement
Des moyens techniques sophistiqués
dgsn_cop22_082.jpg

Un PC aux standards internationaux: écrans géants haute définition, moyens de télécommunication sophistiqués et des équipes formées spécialement pour la ligne 19 (Ph. Bziouat)

Habitants et visiteurs de Marrakech, dormez bien, votre sécurité est assurée. C’est ce que promettent les services de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) qui ont, en effet, activé, jeudi dernier, le fameux 19. La ligne dédiée aux appels des citoyens est désormais en fonction.
Pour cela, la Préfecture de police de Marrakech a été dotée d’un poste de commandement (PC) exclusivement réservé à la réception des appels des habitants ou encore de visiteurs nationaux ou touristes étrangers. Des opérateurs sont mobilisés 24h/24 à cet effet. Ils réceptionnent les appels dans les langues française, anglaise et espagnole, en plus de la langue arabe. Dès la réception d’un appel, celui-ci est immédiatement pris en charge par un opérateur qui localise son origine et alerte la patrouille la plus proche du lieu de l’agression ou du méfait. Moins de 10 minutes après, des motards sont sur les lieux avant d’être rejoints par d’autres éléments de la police. C’est la grande mobilité des patrouilles de motards qui fait leur efficacité. Et c’est pour cette raison que la DGSN en a mobilisé 140 sur les 200 éléments affectés à la ligne 19.
Après Rabat, c’est le deuxième Poste de commandement du genre lancé au Maroc. Certes, son entrée en fonction coïncide avec l’organisation de la COP22 à Marrakech, mais il restera opérationnel au-delà de cette manifestation internationale. «La sécurité des habitants et des visiteurs de cette métropole hautement touristique nous concerne et nous concernera, non seulement à l’occasion d’événements de haute importance, mais tout le temps», a affirmé à L’Economiste le Préfet de police de

dgsn_com_22_082.jpg

Les unités de motards sont désormais présentes jour et nuit dans toutes les artères de la ville. Leur mobilité leur permet d’intervenir en moins de 10 minutes après avoir reçu les informations et indications du PC sur un méfait ou agression objets d’un appel (Ph. Bziouat)

Marrakech, Said Alloua. Ce dernier, sans cacher sa fierté de ce PC, a souligné que «ce nouveau dispositif  va permettre de réduire très sensiblement les actes d’agression et la criminalité de manière générale».
Effectivement, le PC de la DGSN inauguré à Marrakech a été doté de moyens techniques sophistiqués. Ecrans géants, ordinateurs, instruments de télécommunication et espaces de travail agréables. Rien n’a été oublié. La DGSN n’a pas lésiné sur les moyens pour faire de cette nouvelle structure dédiée à la sécurité un modèle du genre. Aussi, pas moins de 90 caméras haute définition ont été installées dans tous les points sensibles de la ville. Tous les boulevards, avenues, ronds-points, espaces publics, lieux de promenade ont été mis sous surveillance. A cela, il faut ajouter les 16 caméras déjà opérationnelles sur la Place Jamaâ Al Fna et qui y avaient été installées après l’attentat de l’Argana. Et aussi, les 6 caméras placées aux pénétrantes de la ville. A haute définition, elles vont enregistrer tous les numéros d’immatriculation des voitures et véhicules entrant ou sortant de Marrakech. Cette dernière se trouve ainsi totalement quadrillée.
On ne badine certes pas avec la sécurité des habitants et des visiteurs et tous les appels seront traités systématiquement dès leur réception. Y compris ceux des plaisantins. Les moyens technologiques dont a été doté ce PC permettent, en effet, d’identifier ces appels et par conséquent leurs auteurs également. Dès lors, une procédure judiciaire est entamée à leur encontre en vue de les déférer devant le Parquet.

police_cop_22_082.jpg

Ce sont 60 jeunes opérateurs, hommes et femmes qui ont la charge de réceptionner les appels des citoyens et visiteurs de Marrakech (Ph. Bziouat)

En outre, le système mis en place dans le PC de Marrakech permet d’enregistrer et d’archiver tous les appels ainsi que les opérations et les interventions qui ont été déclenchées pour y répondre tout autant que leur aboutissement.
Pour répondre aux appels des habitants et des visiteurs, pas moins de 60 lignes téléphoniques ont été exclusivement réservées au 19. Les opérateurs chargés de les réceptionner ont suivi les formations adéquates. Des équipes de jeunes, hommes et femmes, dynamiques et bien entraînés veilleront ainsi en permanence à la quiétude des citoyens et à leur sécurité conformément à un système de roulement permettant d’assurer une vigilance continue.
D’autres sont affectés au traitement des images diffusées sur les écrans du PC par les caméras installées à travers la ville et au niveau de ses pénétrantes. Ce sont des techniciens hautement formés au traitement de l’information à travers les systèmes et moyens informatiques. Ils ont la lourde tâche de veiller à la sécurité des citoyens et leur permettre de dormir en toute quiétude. Eux, et il faut leur rendre hommage, ne fermeront pas l’œil.
Reste à signaler que Marrakech est fin prête pour recevoir ses hôtes participant à la COP22 (du 7 au 18 novembre prochain): artères, boulevards et avenues propres, nouvelles signalétiques horizontales et verticales et mise à niveau de celles qui existaient. Et aussi, un éclairage approprié et bien agencé. Les voiries ont été refaites et les services de nettoyage et de propreté sont à pied d’œuvre pour faire de la ville, la capitale mondiale de l’environnement.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc